Don’t Hurry be Happy: a Deadline-based Backlling Approach

02 Juin

Don’t Hurry be Happy: a Deadline-based Backlling Approach

N’takpé (T.) et Suter (F.). – Don’t hurry be happy : A deadline-based backfilling approach. In Workshop on Job Scheduling Strategies for Parallel Processing, pp. 62–82. Springer, 2017.

Résumé

Les ressources informatiques des centres de données sont généralement gérées par un système de gestion des ressources et des travaux dont l’objectif principal est de terminer les travaux soumis le plus rapidement possible tout en maximisant l’utilisation des ressources et en assurant l’équité entre les utilisateurs. Cependant, certains utilisateurs peuvent ne pas être aussi pressés que le planificateur de tâches, mais seulement intéressés par leurs tâches à terminer avant une date limite donnée.
Dans cet article, nous déduisons de cette hypothèse initiale une faible complexité algorithme d’ordonnancement, appelé DBF (Deadline-Based Backlling), qui distingue les travaux réguliers qui doivent être terminés le plus tôt possible de ceux qui doivent être achevés le plus tôt possible. des travaux à délai de livraison qui sont assortis d’une date limite avant laquelle ils doivent être terminés. à nish. Nous étudions également un scénario dans lequel des emplois liés à des échéances sont créés. et évaluer l’impact de l’algorithme proposé sur la capacité de l des mesures de performance classiques par rapport à l’état de l’art en matière d’ordonnancement algorithmes. Les expériences menées sur quatre charges de travail différentes montrent que l’algorithme proposé réduit considérablement le temps d’attente moyen, et étirement moyen par rapport au recul conservateur.

Related Posts

Leave A Comment

Les DOCTORIALES 2020 se tiendront en ligne le 30 Juillet 2020 (en une journée).                                                                                     COVID-19: Le LARIT vous exhorte a respecter les mesures barrières
+